conduire en France avec le permis pour camping-car

Permis camping-car en France : règles et limitations

Y-a-t'il un permis camping-car spécifique en France? Un jeune conducteur peut-il conduire un camping-car ? Quelles sont les autres limitations liées au code de la route ? Nous répondons à toutes ces questions pour vous.

Dans le code de la route français, le type de permis camping-car dépend souvent du poids du véhicule. Il se peut donc que vous ayez besoin d’un permis différent selon que vous conduisez un plus ou moins grand véhicule.

Lorsque vous avez l’intention d’acheter ou de louer un camping-car, il est donc important de vous informer à l’avance sur les règles à suivre. Tant en ce qui concerne le permis requis que les éventuelles limitations de vitesse ou de stationnement.

La limite fixée par la loi française est de 3,5 tonnes. Si le véhicule a un poids inférieur à 3500 kg, le permis de conduire requis pour les camping-cars est le permis B. Par conséquent, toute personne en possession d’un permis B normal peut conduire un camping-car.

Type de véhiculePermis camping-car requis
Camping-car de moins de 3500 kgPermis B
Camping-car de plus de 3500 kgPermis C
Poids total (camping-car + remorque) < 750 kgPermis BE
Poids total (camping-car + remorque) > 4250 kgPermis C1E

Toutefois, comme nous l’avons mentionné, il ne suffit pas d’être en possession du permis de conduire requis. Avant de prendre le volant, vous devez tenir compte de plusieurs autres informations. Il s’agit des règles du Code de la route consacrées à la conduite et au stationnement d’un camping-car, aux limitations pour les nouveaux conducteurs et au remorquage d’une caravane. À cet égard, vous devez également savoir que la loi prévoit une exception en matière de permis d’attelage avec remorque et de caravane.

Permis camping-car de moins de 3500 kg


Les camping-cars dont le poids ne dépasse pas 3,5 tonnes ne nécessitent donc qu’un permis B. En d’autres termes, le même que celui que vous pouvez utiliser pour conduire une simple Renault CLIO. Cela peut vous surprendre, mais quiconque a déjà conduit un camping-car peut vous assurer qu’à part quelques ajustements mineurs en termes de vision, de freinage et de vitesse, il n’y a pas trop de différence entre la conduite d’un camping-car et celle d’un autre grand véhicule.

Toutefois, le conseil de s’habituer à la conduite avant de s’embarquer pour un long voyage reste bien valable. Quelques essais de conduite dans le quartier ne font jamais de mal. Il est également important que, non seulement le conducteur principal, mais aussi le remplaçant désigné se familiarisent avec le véhicule. De cette façon, en toute éventualité, votre copilote ne se retrouvera pas perdu au volant d’un véhicule complètement neuf. Gardez également à l’esprit que, lorsque nous parlons du poids du véhicule, nous parlons du poids total.

Le numéro à prendre en compte est donc celui inscrit sur le carnet de bord. Ici, c’est la capacité maximale du camping-car qui est indiquée et non son poids réel, qui varie évidemment en fonction de la charge transportée. C’est pourquoi Indie Campers a choisi de limiter son offre de location de camping-cars aux moins de 3,5 tonnes, afin de rendre la conduite accessible à tous.

Et au-dessus de 3500 kg, qu’en est-il ?


Lorsqu’un camping-car dépasse les 3500 kg de poids total en charge autorisé (PTAC), le conducteur doit être titulaire d’un permis C. Il s’agit du même permis qui vous permet de conduire des camions, des poids lourds et des véhicules de transport de marchandises. La raison en est simple.

Pour conduire un camping-car de plus de 3,5 tonnes, il est tout d’abord important de connaître la réglementation en matière de dimensions et de poids. Le permis C1 non professionnel pour camping-cars prévoit également une préparation pratique et théorique à la conduite : système de freinage, obstacle à la visibilité, vent, manoeuvre du véhicule etc.

Les règles de la route pour les camping-cars

Un camping-car sur une route de montagne

Selon la classification de la loi française, le camping-car entre dans la catégorie B des véhicules à moteur ayant au moins 4 roues motrices et destinés au transport de personnes. Un nombre maximum de 8 personnes, y compris le conducteur, est autorisé à l’intérieur. En plus des dispositions déjà mentionnées sur le permis nécessaire pour conduire un camping-car, les règles du code de la route sont également à prendre en compte.

Ici, il y a quelques limitations à la circulation des camping-cars. Sur les autoroutes à 3 voies ou plus, par exemple, sauf indication contraire, les camping-cars dont la longueur totale est supérieure à 7 mètres ne peuvent occuper qu’une des deux voies les plus proches du côté droit de la route.

Les jeunes conducteurs peuvent-ils conduire un camping-car ?


Les jeunes conducteurs sont soumis à certaines limitations du Code de la route, qui varient en fonction du temps écoulé depuis l’obtention de leur permis (dans un délai d’un ou trois ans). Les interdictions sont liées à la puissance du moteur.

Dans l’année qui suit l’obtention du permis, un conducteur novice ne peut pas conduire un véhicule d’une puissance supérieure à 90 ch DIN.
De la deuxième à la troisième année incluse, un conducteur nouvellement qualifié peut conduire un camping-car. Toutefois, les limites de vitesse imposées aux conducteurs novices restent également les mêmes que pour la conduite d’autres véhicules, à savoir : 80 km/h sur route à double sens sans séparation centrale et 110 km/h sur les autoroutes.


Les permis pour les attelages à remorques et les caravanes

Une caravane à remorque posée au bord d'un lac

Voyager à bord d’une caravane ou d’une remorque est un tout autre sujet. Le camping-car est également connu en droit italien sous le nom d’autocaravane, mais cela ne doit pas prêter à confusion : la caravane (ou le camping-car) est un véhicule distinct, soumis à des lois différentes.

En ce qui concerne le permis requis, il dépend de la somme des masses totales des deux véhicules (le véhicule tracteur et la caravane). Si le poids est inférieur à 3500 kg, comme pour le camping-car, le permis requis est le permis B. Dans une fourchette comprise entre 3500 et 4250 kg, le permis B96 est requis. Au-delà de cette limite, la licence BE est requise.

Avec un permis pour les camping-cars de moins de 3500 kg (c’est-à-dire un permis B), il est également possible d’y atteler une petite remorque. Pour autant que sa masse ne dépasse pas la limite maximum de poids total en charge autorisé de 750 kg.

3500 kg, cela peut sembler beaucoup, mais c’est ce même poids qui peut vous emmener très loin, à la découverte de nouvelles destinations et dans des endroits de rêve. Tout cela avec seulement un permis B, que vous possédez probablement déjà. Il ne vous reste plus qu’à choisir le bon camping-car et partir à l’aventure !

Où aller ? Laissez-vous inspirer par nos itinéraires de voyage en camping-car et nous sommes sûrs que vous trouverez un road trip qui vous incitera à partir plus tôt que prévu !

Louer un camping-car

À propos de l'auteur

Fabien Caujolle

Fabien est un passionné de voyages et aime découvrir de nouvelles cultures à chaque destination. Surfeur dans l'âme et avide de découvertes, il aime partir à l'aventure spontanément en quête d'expériences extraordinaires.

Partager
Rejeter